Tendance 2: Face à cette pression croissante, l’externalisation de la fonction immobilière s’accélère

Nombreuses et complexes, les exigences qui pèsent sur les directions immobilières tendent à accélérer l'externalisation de la fonction immobilière dans un nombre grandissant de régions, de secteurs d’activités et de lignes de services.

Les entreprises ayant acquis une expérience dans l'externalisation de la fonction immobilière sont toujours à l’affût de modèles de prestation novateurs permettant de bénéficier de plus grandes contributions stratégiques et de pratiques exemplaires, une tendance qui a pris beaucoup d'ampleur depuis 2011. Aujourd'hui, ces acteurs sont rejoints par un nombre croissant de nouvelles entreprises qui s'engagent dans l’externalisation stratégique en empruntant des voies variées, et parfois novatrices. Certaines commencent par une externalisation partielle tactique, tandis que d'autres progressent rapidement en suivant les chemins tracés par les pionniers. La plupart considère l'externalisation comme un partenariat, et elles sont de plus en plus nombreuses à impliquer les Achats dans les décisions de la fonction immobilière.

Lire la suite
  • Imprimer
  • Télécharger la version imprimable
  • Envoyer à un ami
  • Accédez à l’ebook
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Publier sur LinkedIn
Lire la suite
Close

TENDANCE 2 ENSEIGNEMENTS

  • Rendus plus criants encore par l'émergence d'un ordre du jour immobilier devenu plus étendu et plus stratégique, les moyens contraints et le déficit de compétences dont souffrent bon nombre de directions immobilières d’entreprises ont à leur tour alimenté la croissance du marché de l'externalisation de la fonction immobilière. Ayant gagné de l'ampleur depuis 2011, cette tendance se poursuivra au cours des trois prochaines années et évolue désormais à un rythme beaucoup plus rapide.
  • L'externalisation de la fonction immobilière séduit de plus en plus de régions, de secteurs d'activité et d'entreprises. Seuls 8 % des entreprises ont intégralement conservé leur fonction immobilière, ce qui constitue une forte baisse en regard des 24 % enregistrés en 2011. L’externalisation de la fonction immobilière rattrape donc rapidement son retard par rapport à d'autres fonctions, telles que les technologies de l’information, les ressources humaines et les services financiers, qui semblent se situer à un stade plus avancé du cycle d'externalisation.
  • La plupart des entreprises considèrent clairement l'externalisation comme une relation stratégique durable visant à ajouter de la valeur, et non comme une transaction tactique dictée en fonction des prix. Une tendance qui reste vraie indépendamment du fait que les entreprises externalisent à ce jour massivement ou non la prestation de leurs services immobiliers. Ces entreprises utilisent l'externalisation pour bénéficier d'un ensemble de compétences et d’expertises non disponibles au sein de leur propre organisation et pour libérer leurs ressources internes afin qu’elles puissent se concentrer sur la résolution des enjeux stratégiques.
  • Cette nouvelle contribution stratégique de la fonction immobilière peut venir se heurter au poids grandissant des directions des achats dans les décisions d’externalisation immobilière. Les achats auraient la réputation d’avoir une connaissance limitée de la nature et de la complexité des services fournis, faisant courir le risque de privilégier le prix au détriment de la qualité, dans le cadre de processus d'acquisition essentiellement fondés sur les prix.
  • Ainsi, afin d’éviter que l’implication des achats n’entrave l'influence stratégique des directions immobilières, il apparait impératif que la fonction immobilière diffuse et communique clairement sa proposition de valeur.
  • Télécharger la version imprimable
  • Envoyer à un ami
  • Accédez à l’ebook
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Publier sur LinkedIn

Risque : sous-estimer l’apport des partenaires externes

Chiffres clés

Comportements actuels vis-à-vis de l'externalisation

Le rôle des achats dans la fonction immobilière

Peu d’entreprises réalisent tous les services immobiliers en interne